Pure Vintage #22 en chemin

Dernière mise à jour : juin 19


Pour celles et ceux qui attendent le nouveau numéro de Pure Vintage Magazine, sachez que ce numéro a subit le plus important retard depuis son existence, lié dans un premier temps a un manque de budget pour réaliser l'impression puis à l'imprimerie qui a tardé pour des raisons techniques qui lui sont propres. Pure Vintage #22 n'est paru que le 9 juin dernier mais à ce jour, ils ont tous été expédiés donc vous devriez le recevoir au plus tard cette semaine.


Pour rappel, notre association n'a aucune subvention, nous ne pouvons donc faire fabriquer nos magazines que lorsque nous avons réussi à réunir le budget total pour l'imprimerie, c'est plus ou moins long.

Les seules préventes de nos magazines ne suffisent pas à réunir le budget de fabrication.

Le budget c'est à 40% vos réservations en prévente et 60% la vente d'espaces publicitaires. Il se trouve que les quatorze derniers mois que nous venons de passer ont été rudes voir fatal pour les commerçants qui sont nos annonceurs et avaient d'autres priorités que de payer de la publicité dans nos magazines, ils étaient plutôt en mode survie.

Ceci étant, nous avons dû attendre au plus tard pour pouvoir lancer la fabrication, avec plus de préventes jusqu'au dernier moment afin de boucler le budget.

Il est important que nous ayons de la clarté avec vous car bon nombre d'entre vous ne sait même pas que nous sommes une association à but non lucratif, pensant que nous sommes un groupe de presse aux comptes bien remplis avec plein de petites mains disponibles. C'est tout l'inverse, depuis 2013 que nous existons, nos bénévoles se battent avec passion pour faire paraître nos magazines et ça n'est pas simple. Regardons autour de nous, les revues spécialisées en place depuis plusieurs décennies disparaissent une à une, il faut que l'on s'accroche.

Je renouvelle l'information sur le fait que les préventes sont essentielles. N'attendez pas la parution du magazine pour commander, c'est bien dès la réservation en prévente que vous nous aidez le plus et ce sont elles qui permettent de respecter le délai de parution indiqué. Merci.


Notre équipe de bénévoles est certes bien fournie, mais ce sont des chroniqueurs(euses) et photographes créateurs de contenu et en aucun cas gestionnaires administratifs. Ceux-ci sont disséminés un peu partout en France et en Belgique, géographiquement très éloignés du siège de l'association.

Je suis donc absolument seul pour toute la gestion des commandes et des expéditions, le stock étant bien entendu centralisé au siège de l'association. Si vous avez une question sur une commande ou un article non reçu par exemple, dans un premier temps, assurez-vous de consulter la page produit de notre boutique en ligne afin de vérifier si oui ou non celui-ci est paru, la date exacte y est indiquée, si elle reste vague c'est que c'est toujours en cours de conception. Ceci vous évitera une réclamation inutile. Ne demandez surtout pas d'information aux autres membres de l'équipe mais bien à moi seul, chacun sa tâche.

Ne déposez pas un commentaire sur les réseaux sociaux en espérant que peut-être nous le verrons. > La démarche est simple et directe : Toute question se traite uniquement par contact e-mail.

Il n'y a que moi qui est apte à vous apporter une réponse sur vos commandes, je suis joignable par email :(fabrice.purevintage@gmail.com) et je répond sous 24h. INFO SUR LES EXPÉDITIONS

  • La date de retour de l'imprimerie est officiellement la date de parution.

  • La mise sous pli et le postage est effectué par mes soins.

  • L'envoi se fait dans un délai de 4 jours ouvrés environ après le retour de l'imprimerie.

  • Chaque enveloppe est prise en photo (et conservée 12 mois) avec le numéro de suivi lisible afin de procéder au contrôle en cas de réclamation.

  • Je tiens un registre avec date, heure et nom du bureau de Poste de dépôt pour anticiper une éventuelle réclamation.

Si dans un délai de 12 jours ouvrés après parution vous n'avez rien reçu, n'attendez pas pour vous manifester. Il est évident que si vous ne me contactez pas, je ne peux pas deviner que vous n'avez rien reçu et dans ce cas, les plaintes via les réseaux sociaux ne résolvent rien, seul un email sur ma messagerie pourra résoudre rapidement le problème.

A signaler que dans la totalité des cas où un abonné se plaint de ne pas avoir reçu son magazine, lorsque l'on consulte le suivi de La Poste, celui-ci indique que l'enveloppe a bien "été déposée dans la boîte aux lettres du destinataire".

Ceci peut signifier plusieurs choses : pli volé après le dépôt dans la boîte, pli jamais déposé donc volé par un employé peu scrupuleux ou alors plus simplement pli perdu ou détérioré et suivi trompeur malgré tout validé par La Poste (volontaire, involontaire? On ne saura jamais).

Il arrive aussi que des magazines me soient retournés plusieurs mois après leur pseudo distribution, sans aucune raison invoquée.

Il arrive aussi que ces mêmes magazines retournés portent la mention "destinataire inconnu à cette adresse" alors que l'adresse après vérification est parfaitement correcte et qu'un second envoi (aux frais de l'association) pourtant se passe sans encombre, encore une fois sans raison valable.

A signaler que pour chaque nouvelle réexpédition, l'association est déficitaire puisque les frais postaux sont payés une seconde fois. Nous n'avons aucun intérêt à ce que ça se passe mal dès la première fois. Alors oui, l'erreur est humaine et comme je suis seul à gérer les expéditions, elle vient forcément de moi, c'est alors un oubli mais j'y remédie rapidement mais pour la quasi totalité des cas La Poste nous cause beaucoup de tort sans justification et sans jamais de dédommagement. Nous le savons, nous nous sommes fait une raison, on se bat depuis 8 ans avec leurs services, qui, au passage, sont de plus en plus chers sans évolution notable.


Ceci dit voyons le bon côté des choses, les magazines de presse disparaissent peu à peu, donc même en retard, c'est un défi de pouvoir publier une revue spécialisée alors réjouissons-nou